mercredi 20 mai 2015

Tarte au fromage blanc aux framboises

Je n'ai jamais publié ici de recette de tarte au fromage blanc, et pourtant c'est une pâtisserie alsacienne dont je suis totalement fan (par-contre il y a une recette de cheesecake à la japonaise - délicieusement aérien). Quand l'occasion se présente lors de mes passages à Strasbourg au salon de thé Grand'rue, c'est invariablement sur une tarte au fromage blanc que mon choix se porte. Le choix varié et alléchant d'autres gâteaux qui se pavanent sur le buffet n'y change rien !


Tarte au fromage blanc aux framboises
Recette adaptée de Zeste n°19

200g de framboises
3 c.s de confiture ou de gelée de framboises
500g de fromage blanc entier
3 oeufs
100g de sucre
1 gousse de vanille
2 c.s de Maïzena
2 c.s de chapelure

Pâte sablée (autre recette et technique d'étalage ici)
185g de farine
95g de beurre mou
50g de sucre
1 oeuf
1 pincée de sel

Préparer la pâte sablée (idéalement : la veille)
Mélanger la farine, le sel et le sucre dans un grand saladier. Incorporer le beurre du bout des doigts pour former un mélange sableux. Ajouter l'oeuf et bien malaxer le tout jusqu'à obtenir une boule lisse. Si la pâte est collante, ajouter un peu de farine. Si elle est trop sèche, ajouter quelques gouttes d'eau froide. Placer la boule dans un film alimentaire et laisser reposer au frigo pendant une nuit.
Le lendemain, sortir la pâte et l'assouplir avec la paume de la main. L'étaler avec un rouleau à pâtisserie (si elle s'avère très friable, la technique des 2 feuilles de papier sulfurisé est très utile) et la disposer dans un moule à charnières à bord hauts (le mien faisait 19 cm de diamètre, parce que j'aime quand la garniture est bien épaisse). Piquer avec une fourchette et répartir uniformément la chapelure à la surface. Remettre au frais.

Préparer l'appareil au fromage blanc
Fendre la gousse de vanille en deux et gratter les graines avec la lame d'un couteau.
Fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre, jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter ensuite les grains de vanille et la Maïzena. Ajouter le fromage blanc et bien mélanger.
Battre les blancs d'oeufs en neige ferme et les incorporer en deux fois au mélange précédent.
Préchauffer le four à 180°C.
Faire tiédir la confiture de framboise au micro-ondes (environ 30 secondes) pour la liquéfier. La mélanger délicatement aux framboises, qui auront été décongelées préalablement, si comme moi vous utilisez des framboises surgelées.

Assemblage et cuisson
Sortir le moule garni de pâte du frigo.
Verser la préparation au fromage blanc dessus.
Ajouter des framboises par petites touches et les enfoncer légèrement dans la garniture au fromage blanc.
Enfourner pour 30 à 40 min à l'étage le plus bas du four (pour que la pâte cuise bien). Arrêter le four lorsque le dessus est bien doré et laisser reposer dans le four éteint avec la porte entrouverte pendant encore 10 à 15 min.
Idéalement, démouler au bout de 10 min et laisser refroidir totalement sur une grille, afin de garantir le croustillant de la pâte.

Laisser complètement refroidir avant de se régaler !

vendredi 15 mai 2015

Pain d'épices

Pour une pause moelleuse et épicée à l'heure du thé. 


Pain d'épices au miel
Recette adaptée de Pain d'épices, recettes salées et sucrées

150g de farine de blé
50g de farine de seigle
2 c.c de bicarbonate de soude
200g de miel de sapin
50g de sucre
10 cl de lait
100g d'écorces de citron et d'orange confites
2 poignées d'amandes
2 c.c d'épices à pain d'épices (mélange cannelle, badiane, cardamome, girofle) 

Faire tiédir le miel (dans une petite casserole ou au micro-ondes), y ajouter les épices, bien mélanger et laisser "infuser" 10 min.
Hacher grossièrement les amandes et les faire griller légèrement à  sec dans une poêle.
Dans un grand saladier, mélanger les farines, le sucre, le bicarbonate. Former un puits au centre, y verser le miel et incorporer le mélange sec petit à petit. Ajouter le lait et continuer à mélanger jusqu'à ce que la préparation soit homogène. Incorporer les écorces confites taillées en petits dés et les amandes.
Verser la pâte dans un moule à cake beurré et enfourner pour 40-45 min dans le four préchauffé à 180°C.
A la sortie du four, démouler et laisser refroidir sur une grille.
Le pain d'épices se conserve bien, emballé dans un film alimentaire ou du papier aluminium et je le trouve même meilleur au bout de 2-3 jours, car la texture devient plus moelleuse.

jeudi 30 avril 2015

Mosaïque d'avril





1. Joli bouquet printanier ^^.

2. Petit bistronomique du quartier. Menu surprise composé de 5 mosaïques chez Nina. Mon plat coup de coeur : tempura ananas feta.139 rue du château, 75014 Paris

3. La cuisine, c'est aussi de la chimie. J'aime autant le fond (Hervé This est passé par là !) que la forme (façon cahier annoté et petits dessins).

4. Sodam, il est bon ce petit coréen perdu dans une petite rue calme, au 39 rue de Gergovie, 75014 Paris.

5. La voilà enfin, la fameuse choucroute de la mer de la maison Kammerzell. Flétan, saumon et haddock, sur un lit de chou et une sauce beurre citron très légère.

6. Miaaaam j'adore les lunettes au flan ! Mais je n'en ai pas trouvé encore à Paris...Un jour je prendrai peut-être mon courage à deux mains pour en faire moi-même

7. Le musée Lalique à Wingen-sur-Moder, surprenant et passionnant. Avant les vases en cristal, il y eut les flacons de parfums, les bijoux art nouveau aux motifs inspirés de la faune et de la flore, l'exposition universelle de 1900, ou encore la fontaine monumentale de l'exposition coloniale de 1931.

8. Jean-Paul Gaultier, jusqu'au 3 août au Grand Palais. Il y a foule mais cela vaut le détour.

9. Le nouvel an khmer à la Pagode de Vincennes. Le beau temps, les odeurs de brochettes, le jus de coco frais et les gâteaux aux couleurs psychédéliques...il me manquait que quelques degrés de plus pour se croire vraiment là bas !

10. Fétiches, Mo Hayder. Bien glaçant comme j'aime ses thrillers. Le genre qu'on n'arrive pas à lâcher une fois qu'on l'a ouvert.

11. Le Jardin et musée Albert Kahn à Boulogne. Une petite enclave (très fréquentée malgré tout) que j'avais envie de visiter depuis longtemps. A ma grande surprise, il ne se résume pas au jardin japonais. il y a aussi le jardin anglais, la forêt vosgienne, la forêt bleue ou encore le jardin français avec ses pommiers palissés. Seul regret : pas assez de cerisier en fleurs !

12. Il Gelato del Marchese. Les glaces et sorbets salés sont originaux et étonnants (sorbet tomate basilic, gorgonzola...), la glace aux pistaches de Bronte à tomber par terre, la déco meringuée kitsch à souhait et les prix exorbitants...3 rue Quatre Vents, 7506 Paris.

samedi 25 avril 2015

Salade de lentilles à la courge butternut rôtie

Dernière courge butternut de la saison...Mais associée à la fraîcheur de la coriandre et à l'ail nouveau rôti, car le printemps est déjà là. Et je garde l'idée de la salade de lentilles pour toute l'année, pourquoi devrait-on les cantonner à l'hiver ?


Salade de lentilles à la courge butternut rôtie
Directement inspirée de la recette de Piment Oiseau
Pour 4 portions

300g de lentilles (les faire tremper dans un bol d'eau froide 2h avant si possible)
1/2 courge butternut
1 tête d'ail (nouveau si c'est la saison)
1 petit oignon rouge
1/2 bouquet de coriandre
2 c.s. d'huile d'olive
Fleur de sel

Vinaigrette
1 c.c de moutarde (je mélange de la moutarde classique et de la moutarde à l'ancienne)
3 c.s d'huile de noix
2 c.s de vinaigre (Melfor)
Sel & poivre

Faire rôtir la courge
Préchauffer le four à 180°C. Peler la courge, retirer les graines et découper en petits dés d'environ 1,5 cm de côté. Les placer dans un plat à four avec les gousses d'ail dans leur peau. Ajouter l'huile d'olive, de la fleur de sel, bien mélanger et glisser au four pour environ 15 min. Remuer 2 à 3 fois en cours de cuisson pour que les dés soient uniformément rôtis. Retirer du four et laisser tiédir. Mettre les gousses d'ail de côté.

Faire cuire les lentilles
Egoutter et rincer les lentilles. Les mettre dans une casserole d'eau froide et porter à ébullition. Ne pas ajouter de sel ! Baisser le feu, couvrir et laisser cuire une vingtaine de minutes. Vérifier la cuisson en goûtant. Egoutter dans une passoire et rincer à l'eau froide pour les faire refroidir plus vite.

Préparer la vinaigrette
Mélanger tous les ingrédients, en commençant par l'huile et la moutarde.
Laver et sécher la coriandre et l'émincer grossièrement.
Peler et détailler l'oignon rouge en petits dés.

Assemblage final
Mélanger les lentilles, les dés de courges, l'oignon, la vinaigrette et la coriandre.
Servir avec les gousses d'ail rôties à part.



dimanche 12 avril 2015

Petits coeurs d'artichaut à la romaine

En accompagnement léger ou à picorer à l'apéro, ou encore dans une lunchbox pour un déjeuner sur l'herbe... Merci Picard pour l'idée ^^. 


Coeurs d'artichaut à la romaine
Recette adaptée de Picard Mag de mars 2015

1 sachet de mini-coeurs d'artichauts (450g, chez Picard)
3 gousses d'ail
1/2 bouquet de persil
2 c.s d'huile d'olive
3 c.s de chapelure
Sel & poivre
1/2 citron

Peler et hacher l'ail. Dans un grande casserole, mettre l'huile à chauffer sur feu moyen. Ajouter l'ail et le faire revenir quelques minutes. Ajouter les coeurs d'artichauts, la chapelure, le sel, mélanger et laisser mijoter 5 min. Ajouter 10 cl d'eau, le persil haché, et couvrir. Dès que le liquide commence à frémir, baisser le feu et laisser mijoter 15 à 20 min, jusqu'à ce que les artichauts soit tendres. Poivrer, ajouter un filet de jus de citron, rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
A servir chaud (en accompagnement) ou froid (en salade ou à l'apéro).

samedi 4 avril 2015

Salade de chou-fleur rôti

Marre du chou fleur tout mou et flotteux, et envie de changer des fleurettes à dipper à l'apéro ? Voilà ce qu'il vous faut, une salade de chou-fleur rôti ! Tendre mais encore légèrement croquant, dans une salade réveillée par un assaisonnement aigrelet et doux et de petits ingrédients plein de saveurs.


Salade de chou-fleur rôti
Recette directement adaptée de Rachel Khoo's Kitchen Notebook

1 petit chou-fleur, ou la moitié d'un gros
2 c.s d'huile d'olive
Fleur de sel
2,5 c.s. de vinaigre de cidre
1 c.c de sucre roux
1 c.c de moutarde fine
1 c.c de moutarde à l'ancienne
3 tranches de bacon
2 c.s de graines de carvi
1 ou 2 oignons nouveaux


(dans la recette originale, également : 
1 petit oignon rouge, pelé et finement émincé
1 pomme non pelée, épépinée et coupée en petits dés)

Préparation du chou-fleur
Préchauffer le four à 200°C.
Séparer le chou-fleur en petites fleurettes, les rincer sous l'eau fraîches, les égoutter et les placer dans un grand plat à four. Ajouter l''huile d'olive et 2 bonnes pincées de fleur de sel, mélanger et placer au four. Remuer de temps en temps et laisser cuire environ 20-25 min, ou jusqu'à ce que les fleurettes commencent à dorer et soit tendres (la lame d'un couteau doit s'enfoncer sans difficulté). 

Autres ingrédients et assaisonnement
Pendant ce temps, placer les graines de carvi dans une petite poêle et laisser torréfier une dizaine de minutes, sans aucun ajout. Arrêter le feu lorsque le parfum des graines commence à se dégager.
Retirer les graines et mettre à la place le bacon coupé en petits dés et les laisser dorer 5 à 10 min.
Dans un petit bol, mélanger les moutardes avec le sucre et le vinaigre.
Laver et sécher les oignons nouveaux et les émincer finement (avec leur vert).

Assemblage final
Placer le chou-fleur dans un grand saladier et ajouter tous les autres ingrédients. Bien mélanger, rectifier l'assaisonnement si besoin. Servir tiède ou froid.

mardi 31 mars 2015

Mars a déjà filé (mosaïque)




1. Un joli bouquet comme un avant-goût de printemps

2. Paris est une fête, d'Ernest Hemingway. J'ai eu envie de le découvrir après avoir écouté un épisode de Si l'Amérique m'était contée. Dans l'ultime chapitre, "Fragments", de l'édition revue et augmentée de 2011, on mesure le niveau d'exigence que l'écrivain s'imposait, lui qui s'efforçait "d'observer la vieille règle selon laquelle celui qui écrit ne devrait se prononcer sur la valeur de l'ouvrage qu'en fonction de l'excellence des matériaux qu'il rejette".

3. Découverte inattendue à la sortie de la piscine Armand Massard (entre le -1 du centre commercial et le couloir qui rejoint le métro): le Paradis de la Nata ! Réconfort après l'effort, ou bien, quand la piscine est inopinément fermée pour cause de grève, consolation de ne pas s'être déplacé(e) pour rien !

4. Un train pour le Yunnan, les tribulations de deux Français en Chine, c'est jusqu'au 6 avril au Musée Guimet. Chouettes photos du tout début du siècle, lors de la construction de la ligne de chemin de fer qui devait rallier l'Indochine française et le Yunnan.

5. La soupe Phnom Penh à La Lune, 36 avenue de Choisy, 75013 Paris.

6. Les tribulations d'une japonaise à Paris, d'Eriko Nakamura. C'est vrai qu'il y a tellement de choses que nous faisons sans que cela soit vraiment sensé...

7. Une soupe de raviolis aux crevettes, à Fleur de Mai, 61 avenue de Choisy, 75013 Paris.

8. Un homme idéal. Ce Pierre Niney serait-il la nouvelle coqueluche de 2015 ? En tous les cas, voici un thriller bien palpitant, parfait pour un dimanche pluvieux comme le mois de mars nous en avait réservé.

9. Les débutantes, de Courtney Sullivan. Dévoré en quelques jours. J'ai toujours aimé les histoires qui se passent sur des campus aux Etats-Unis.

10. Au Petit Grain de Sel : raviolis, baozis et crêpes chinoises à deux pas de chez moi ! Merci au Gastronome Parisien pour cette découverte !

11. Chinois Marrant, à l'Apollo Théâtre. Découvrez la légende Bun Hay Mean. Conseil, si vous ne voulez pas participer au show : mettez vous au fond et surtout, n'arrivez pas en retard ! Mon seul regret : tentative avortée de découvrir enfin le fameux Siseng après le spectacle (pas la patience de faire la queue derrière 20 personnes...snif...)

12. J'ai craqué pour le Rachel Khoo's Kitchen Notebook... J'aime sa présentation comme un carnet et ses jolies photos qui donnent envie de cuisiner. Quelques recettes déjà testées...à venir bientôt ici.